Beaucoup d’étudiants partent à l’étranger pour suivre des études, et le phénomène ne cesse de s’amplifier. L’adage selon lequel les voyages forment la jeunesse se vérifie de plus en plus, c’est incontestable. Mais est-ce que cela s’applique uniquement aux jeunes ? Vous qui êtes déjà en poste, qui exercez une profession au sein d’une entreprise, qui avez un travail stable dans une société, est-ce que vous pouvez (encore) envisager une expatriation dans le cadre d’une formation ? Est-ce qu’il y a eu d’autres personnes dans le même cas que vous qui ont réussi à partir ? Si oui, c’est pour suivre quels programmes et vers quelles destinations ? Autant de questions auxquelles nous allons essayer d’apporter les réponses les plus claires possibles. Si on prend l’exemple de Advent Group, une agence spécialisée dans l’organisation des événements à l’international sur les masters et les MBA, le directeur général, Christophe Coutat, affirme que les candidatures augmentent d’année en année. On parle bien sûr de ceux qui décident de reprendre une formation à l’étranger. Il dit également que les MBA ne cessent de progresser, ce qui semble confirmer le fait que les formations à l’étranger est une voie très prisée et bien suivie aujourd’hui.

Que devez-vous savoir à ce sujet ?

En fait, pour dire les choses honnêtement, cette situation dépend de la conjoncture économique. Ce qui veut dire que lorsqu’on traverse une crise, les salariés, tout comme d’autres personnes d’ailleurs, reprennent des cours et le nombre de ceux qui recherchent une formation atteint des pics. C’est compréhensible du fait que les offres d’emploi sont restreintes et réservées aux titulaires de tels ou tels diplômes. Et plus tard, lorsque la menace est loin, les gens sont rassurés et décident de suivre une formation. Mais entre les deux périodes, c’est-à-dire lorsque le plus gros de l’orage est passé mais que la reprise n’est pas encore au rendez-vous, l’envie d’une formation est au point mort, ou presque. Tout cela en règle générale mais plus encore pour les formations à l’étranger car celles-ci ont des coûts nettement plus élevés.

Londres ou les Etats-Unis ?

Beaucoup de ceux qui décident de partir pour une formation à l’étranger choisissent Londres ou les Etats-Unis où les candidats français -et cadres- sont bien accueillis. Les établissements suisses et allemands aussi sont favorables aux cadres français car le niveau de formation des Français est particulièrement reconnu dans ces pays. Mais en principe, la plupart des écoles ayant une reconnaissance internationale font bon accueil aux cadres français. Et sachez également que bon nombre de ceux qui partent à l’étranger pour une formation continue font le choix d’un programme à plein temps. Si vous optez pour un établissement britannique par exemple, pourquoi ne pas choisir une formation d’une semaine par mois, et de cette manière, vous pouvez continuer à vaquer à vos activités professionnelles pendant 3 semaines par mois ? Des formations à l’étranger ne peuvent que vous être bénéfiques car une expérience à l’international est toujours une option de taille.

Catégories : Formations

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *